2 commentaires sur “Lettre du gardien chef de la maison d’arrêt de Douai au sujet du statut de regime politique 10 mai 1912

  1. En ce qui concerne la retranscription, pour les trous, je lis (ou déduis, pour la première proposition qui est une hypothèse) :
    – il en est de même pour le poisson, qui est est remplacé soit par des œufs ou de la viande équivalent au même poids (il s’agit possiblement du poisson du vendredi : Broutchoux ne se plie pas au carême religieux en vigueur à l’époque, et effectivement le vendredi 10 mai on lui sert des œufs)
    – les mets qui sont servis au nommé (abréviation) Broutchoux sont cuits à part etc… (et non servis à part)
    – Soit transmis à Monsieur le Préfet, qui pourra juger etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s